29 avril 2010

SURFIGURATION

Clair de lune, pastel sur papier. Jésus(e), pastel à l'huile sur papier. Rêveuses, pastel sur papier.
Posté par jacques cauda à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2010

SURFIGURATION

La surfiguration consiste à faire voir des phénomènes qui ne sont pas immédiatement visibles. D’une certaine manière, on requiert la surfiguration pour manifester l’inapparent  de certains phénomènes incontournables : le néant, l’être, etc.  Et aussi lorsqu’on rend compte de la temporalité à partir de l’ « impression imaginaire », qui reste par définition invisible. Cela vaut aussi pour « autrui » (l’autre, le modèle) qui est « invisible » au sens où l’on voit d’abord une chose... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2010

SURFIGURATION

Pour la motiver, je lui amène une victime idéale : une grosse. La pharmacienne d’en bas de chez moi à qui j’achète d’énormes quantités de crèmes dites de confort pour prévenir les escarres. C’est une rousse rose cochon sur la table de travail.    « Tu me rappelles un peu une fille aux cheveux jaunes qui avait une rosette aussi noire que la tienne est pâle. D’ailleurs, son cul sentait le champignon. Les culs c’est comme les femmes. Il y en a qui sentent le sous-bois, d’autres le cuir, l’eau des Abysses, la... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2010

SURFIGURATION

Ses yeux sont verts. Des yeux autour desquels je construis son visage, plus véritablement au centre du milieu d’autour desquels je m’exile pour retrouver mon propre visage appuyé sur la vitre que l’eau vient toujours gifler. Il est six heures. La confusion qu’il y a en français entre le temps qu’il fait et le temps qui passe m’est assez agréable, je ne cherche pas un début mais une suite à quelque chose qui se découvre peu à peu. Comme le mauvais temps. Et l’anachronisme. Qui n’est jamais une erreur de datation mais le point de vue... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2010

SURFIGURATION

Possession 1, pastel à l'huile sur papier. Possession 2, pastel à l'huile sur papier.
Posté par jacques cauda à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2010

SURFIGURATION

Jamais, je ne dis "je" sur ce blog. Par principe, auquel je déroge aujourd'hui. Voilà où j'écris. Où je peins. Voilà ou je peins. Où j'écris. Jacques Cauda. Digne héritier de : CAUDA Charles : joueur d'orgues avec singe, né à Torino en 1788.   -Vox Imago De Jacques Cauda100 PagesISBN : 978281310049812 euros                 Nous sommes au début du XXIème siécle.Les Assis sont entrés dans Paris. "Issus du... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2010

SURFIGURATION

De dos, pastel sur papier, 80x60cm. Tango, pastel sur papier.
Posté par jacques cauda à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2010

SURFIGURATION

Jacques Coursil, pastel. Lou Bennett, pastel sur papier marouflé sur toile, 100x73cm.
Posté par jacques cauda à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2010

SURFIGURATION

  Après le bain Une guêpe tourne autour d'un papier gras J&N allant et venant Jaune et noire L'eau est froide Des mouettes dorment À même le sable La tête enfouie sous l'aile Douceur Douceur du blanc De plume au soleil Je bois de l'eau douce La guêpe est partie Un visage est dans l'eau   Jacques Cauda, Toute la lumière sur la figure, éditions Ex Aequo, 2009. Christian Scott, oil pastel on paper.
Posté par jacques cauda à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2010

SURFIGURATION

Le pianiste, huile sur toile, 200x150cm.  
Posté par jacques cauda à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]