12 novembre 2016

Surfiguration

Je suis dans les R Rêve Raie des fesses au beurre noir Ray Charles voix d'or aux yeux clos Ré îlede Récamier Madame de/Louise de Vilmorin Danielle Darrieux/ L'église Saint-Etienne-du-Mont dans le film de de Sica Réanimé dessin réanimé de anima souffle, âme/redonner une âme à la photographie/suRfiguReR   © Cauda
Posté par jacques cauda à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2016

Surfiguration

Études © Cauda
Posté par jacques cauda à 06:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2016

Surfiguration

© Cauda
Posté par jacques cauda à 06:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2016

Surfiguration

© Cauda
Posté par jacques cauda à 07:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2016

Surfiguration

PARUTION LA FEMELLE DU REQUIN N°46  
Posté par jacques cauda à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2016

Surfiguration

Jean-Pierre Léaud © Cauda
Posté par jacques cauda à 06:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 novembre 2016

Surfiguration

Parution aux éditions 4Z Chanson de geste en vers libres mariant l'esprit zutique à l'esprit dada, mariant l'épopée à la contestation sociale. Jacques Cauda Quand ? Chant du Z À la question « Que Faire? » posée par le magnifique Lénine, Jacques Cauda répond: « Quand ? » Quand les Z’uns si pauvres vont-ils manger les Z’autres si riches? Question zutique en diable ! D’autant que Dada s’en mêle et même l’horrible Héliogabale, le sanguinaire ! Jacques Cauda peintre, écrivain, photographe et... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 07:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2016

Surfiguration

Baiser © Cauda
Posté par jacques cauda à 06:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2016

Surfiguration

MES PETITE AMOUREUSES in La Femelle du Requin N°46 Mes petites amoureuses, Vos omoplates se déboîtent, O mes amours ! Une étoile à vos reins qui boitent, Tournez vos tours ! Jacqueline. Nous avions cinq ans. L’âge où l’on va à la maternelle ! Quel mot abominable, autant que le livre sur lequel nous apprenions à lire : Les misérables, du triste Hugo. Lire. Écrire. Jacqueline, une brune très droite, des cheveux coupés à la Louise Brooks, m’a donné ce que les femmes sont à même d’offrir, en me portant de tout son... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2016

Surfiguration

© Cauda
Posté par jacques cauda à 07:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]