17 février 2008

SURFIGURATION

Posté par jacques cauda à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2008

SURFIGURATION

"Parmi les images solaires conservées à l'intérieur de l'oeil, celle qu'il aura retenue le moins longtemps semblera la plus lumineuse". Léonard de Vinci La peinture surfigurative rend à la mémoire ce que l'image manufacturée a abandonné à la lumière: le trop perçu.
Posté par jacques cauda à 07:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2008

SURFIGURATION

Surfigurer: dissoudre l'image dans la couleur et la lumière.
Posté par jacques cauda à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2008

SURFIGURATION

Le Grand Rond est un grand miroir liquide où regarder ses traits reste un jeu ô combien fondateur et fécond. Car faire paraître c'est déjà représenter, et représenter c'est faire paraître ce que le premier être parlant commença de voir dans cet autre auquel il adressait la parole. Au centre du milieu d'auTour, p.64.
Posté par jacques cauda à 08:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2008

SURFIGURATION

Tout est déjà là, c'est comme une grande soupière. Tout est déjà là. Alors on y plonge les mains et on y trouve quelque chose pour soi. Mais c'était déjà là, comme un ragoût. De Kooning
Posté par jacques cauda à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2008

SURFIGURATION

L'art sufiguratif ne modèle pas, il module, pour reprendre le verbe de Cézanne, il module sur tous les tons les effets de cette négation: la peinture n'est pas une image!
Posté par jacques cauda à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2008

SURFIGURATION

Hoc est corpus meum
Posté par jacques cauda à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2008

SURFIGURATION

It was thinking of death that made me begin to paint in blue.
Posté par jacques cauda à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2008

SURFIGURATION

Le regard de Clovis Cornillac, qui paraît analyser impitoyablement le spectacle du déjà-vu qui se trouve devant (ou derrière?) le spectateur, n'en est que plus lourd de sens, mais l'ensemble du portrait de Clovis Cornillac nous renvoie à une histoire de la peinture dont il n'est que le prétexte. Paul Bassot Her regard, which seems to be analysaing pitilessly the scene of the déjà-vu that is taking place front of the spectatator (or behind?), is only the more full of import. But the entirety of the Clovis Cornillac's portrait... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 06:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2008

SURFIGURATION

Posté par jacques cauda à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]