04 avril 2008

SURFIGURATION

Les visages peints par Poussin, par leur évidente appartenance au principe du déjà-vu, recèlent des signes avant-coureurs de surfiguration. Déjà-vu par l'Oeil, l'Oeil absolu, l'Oeil de Dieu, disait-on au XVIIè siècle, plus que jamais omniprésent aujourd'hui dans l'approche surfigurative qui pose avec Lui un signe égal entre le visible et le réel. Ils ont aussi cette frontalité mystérieuse ( l'expression est de Daniel Klébaner) qui les présente, en quelque sorte, de face et de profil en même temps, un peu comme s'ils pariaient sur... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2008

SURFIGURATION

Dans la Peinture, il y a deux sortes d'idées: l'idée générale qui convient à tous les hommes (la photographie), et l'idée particulière qui convient au Peintre seulement (la Peinture). Roger de Piles, Cours de Peintures par Principes, 1708.
Posté par jacques cauda à 06:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2008

SURFIGURATION

Avant tout, il importe qu’elles soient nues, car alors elles deviennent bien visibles à la place où je disparais. Prendre l’autobus tous les matins à la même heure ne promet pas que des désagréments. La routine, pompeusement définie comme l’emblème du même sous le ciel de la répétition, peut être un bénédiction, une part d’infini, une somme d’ici et maintenant dont on se souvient déjà avant même de... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 06:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2008

SURFIGURATION

Cézanne:" La nature, pour nous hommes, est plus en profondeur qu'en surface, d'où la nécessité d'introduire dans nos vibrations de lumière représentées par les rouges et les jaunes, une somme suffisante de bleutés pour faire sentir l'air". Avec la surfiguration, la couleur représente aussi bien que le trait. Et tout particulièrement quand il s'agit d'un portrait où la profondeur n'est plus seulement une question d'espace mais d'intériorité. Un bleu, par exemple, appliqué sur un visage, exprimera l'articulation qu'il y a entre le... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2008

SURFIGURATION

Deux phrases à surfigurer (conjuguer) au passé réminiscent: 1) Christian Boltanski: " Reconstitution d'un accident qui ne m'est jamais arrivé et où j'ai trouvé la mort." 2) Roland Barthes: " Être photographié produit un sentiment de perte d'identité."
Posté par jacques cauda à 07:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2008

SURFIGURATION

Le portrait surfiguratif est fait de visages qu'il reçoit en lui comme un corps reçoit issu de lui-même des corps supplémentaires. Chaque corps a son avant-corps par la forme qui l'organise, et son après-corps par le prolongement de sa matière. Au geste surfiguratif de les faire tenir à la fois et en même temps en eux-mêmes et hors d'eux-mêmes, être tout en n'( y) étant pas.
Posté par jacques cauda à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2008

SURFIGURATION

Le rapport qu'entretient la peinture avec la photographie au travers de la surfiguration est à rapprocher de celui qui, sous le coup de la naissance du Purgatoire au XIIIè siècle, permit à Giotto de faire passer l'art de peindre du grec au latin. Dans les deux cas, il s'agit d'un entre-deux, d'un espace nouveau produit des relations qui unissent l'espace de la société des morts à celui de la société des vivants.
Posté par jacques cauda à 05:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2008

SURFIGURATION

Le portrait nous montre les mots que nous sommes devenus. Surfigurée, la peinture d'un visage est à entendre comme une vocalisation.
Posté par jacques cauda à 06:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2008

SURFIGURATION

Avec la surfiguration, la peinture fait un trou dans la suite ininterrompue de maintenant qu'est la vie et dans la suite d'ici et maintenant qu'est la photographie, un trou où plonger ce qu'il y a de plus ressemblant à la ressemblance par excellence: le cadavre. L'homme est ainsi fait ( à l'image de son étrangeté cadavérique).
Posté par jacques cauda à 06:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 mars 2008

SURFIGURATION

Le geste surfiguratif a pris en considération: 1) Georges Bataille:" Toute question est d'abord une question d'emploi du temps." 2) Walter Benjamin:" Ce n'est en rien un hasard si le portrait a joué un rôle central aux premiers temps de la photographie." Et de les inclure à sa pratique,( et non des les exclure), et de les conjuguer au présent réminiscent.
Posté par jacques cauda à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]