05 janvier 2008

SURFIGURATION

Dans, la glace, je vois que j'ai deux O à la place yeux. Extrait de J.J.J & C., roman, Paris 2007.
Posté par jacques cauda à 09:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2008

La baie de Somme

Après le pont qui enjambe le chenal de la Somme, on prend un chemin d’herbes qui surplombe l’estran. Une sorte d’entre-deux entre la campagne et la mer, entre le flux et le reflux, entre les sables et les eaux, entre l’espace et le temps où l’œil sans plus d’appui, se perd avec le regard, se noie, s’évanouit et revient à lui dans un paysage toujours en mouvement. L’eau est le sable et le vent oiseau qui tournent, volent, glissent et s’emportent au-dessus des ridins. Est-ce un étourdissement (qui sait ?) sans fin, sans cesse et... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2007

Jacques Cauda par Paul Bassot

Pour capter la beauté, la jeune femme nue offerte, rien de mieux que le peintre face au déjà-vu. Un peintre qui est Cauda, mais du même coup tous les peintres depuis que la peinture existe, enfin les peintres que Cauda garde à ses côtés, qui regardent par-dessus son épaule. Clouet, Rubens, Manet par exemple. Du coup la peinture trouve sa vraie distance, celle qui lui assure la liberté extraordinaire du déguisement. Paul Bassot In order to capture beauty, the open, nude young woman,there was nothing better than having the painter... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2007

SURFIGURATION

Posté par jacques cauda à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2007

Jacques Cauda par Francis Marmande

Posté par jacques cauda à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2007

SURFIGURATION

Posté par jacques cauda à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2007

Jacques Cauda par Pascal Corseaux

Jacques Cauda ne peint pas des nus. Jacques Cauda peint des jeunes femmes s’exhibant dans des positions lascives et explicites. Ses modèles se rencontrent dans les magazines spécialisés que l’on trouve aux rayons du haut de tous les bons marchands de journaux ou dans les recoins de kiosques offrant l’anonymat des édicules publics. Timides, fébriles, assurées ou faussement détachées, qu’importent les stratégies de l’acheteur. Les publications érotiques trahissent et leur destinataire et leur destination, comme le font celle de la... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2007

SURFIGURATION

Posté par jacques cauda à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2007

NOUVELLES FICTIONS

Au dernier feu (la ville s’efface derrière nous) j’ouvre la boîte à gants : je veux que les mots soient avec les choses et ils y sont ! (en cuir noir) Je les passe et j’accélère -Alors, tu as encore tout montré au vieux ! Vient vite la campagne : les champs de chaque côté d’une petite route à lacets -Regarde ! C’est pour bientôt. À droite Brutalement Un chemin de terre sous les arbres (la forêt) Les pneus crissent !!! -Descends ! Debout devant moi qui la déshabille elle reste impassible comme une borne ... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2007

SURFIGURATION in Electricgallery

Bien que né au XXIè siècle, le mouvement surfiguratif s’appuie sur un évènement majeur de l’histoire de l’art : l’invention de la photographie. On se souvient que suite à l’avènement de la photographie, la peinture est non seulement et curieusement redevenue maladroite, mais qu’elle s’est aussi peu à peu repliée sur sa spécificité, et qu’en conséquence, de figurative elle s’est voulue abstraite (de toute représentation). Gott ist tot ! Dieu était mort ! Et la peinture (voir c’est tendre Dieu au miroir) atteinte aussitôt de... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]