fleurs 1

fleurs 2

fleurs 33

fleurs 55

Fleurs, acrylique sur papier 60x80cm

Pourquoi peindre des fleurs ?

Pour Baudelaire.

Pour saint Augustin :« Une femme retrouve la vue quand l’évêque porteur des reliques de saint Étienne lui tend des fleurs. »

Pour conter l’histoire de l’œil.

Pour Söseki : « Dans l’air vibre la corde/Silence tendu silence rompu/Chute mate d’une fleur de camélia. »

Pour la recherche des fleurs perdues peintes par Pausias pour Glycère.

Pour rouvrir la Domus aurea.

Pour rendre le temps de l’éphémère infini.

Pour laisser le temps à la fragilité de passer à l’éternité.

Pour offrir à la transparence de l’opacité.

 

Pour peindre le temps !