Cauda_6

Ouverte, défaillante, les yeux éperdus, les mains sans mains, les genoux qui chancellent, le coeur noyé, c'est Catherine de Sienne qui se tient, tant bien que mal, devant la jouissance, devant le point de vue de la jouissance (et non de plaisir) qui habite ce dessin.