30 novembre 2019

Surfiguration

Posté par jacques cauda à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2019

Surfiguration

Visiteuse du matin...
Posté par jacques cauda à 07:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2019

Surfiguration

Posté par jacques cauda à 06:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2019

Surfiguration

  Moby Dark   Préface : Du cul !Du cul déjanté comme on peut pas y croire.Du cul gore qu’on court après, à lire au Xe degré.Du cul parfaitement écrit pour joueurs et jouisseuses de pachinko aux boules de geisha, mais pas que.Du texte-cul qui ne mérite aucune correctionni par le fouet ni par le martinet.Du texte-culà dégommer Sodome,à projeter en LSD colours et zombie stéréo,à déchaîner les abysses les plus invraisemblablesà dégonfler les ventres les plus libidineuxà braquer les braquemards les plus... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 20:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2019

Surfiguration

  Profession de foi - POLLEN DIFPOPProfession de foi est la confession d´un enfant-voyou du siècle XX. Il y raconte sa vie / sa formation, et la genèse de son oeuvre. " Vous vous souvenez que le Gilles de Watteau bande sous son pantalon blanc?? C´est pourquoi j´ai choisi pour la couverture de me dessiner dans la tenue de cette âme (âne??)http://www.pollen-difpop.com http://www.pollen-difpop.com/A-87089-profession-de-foi.aspx#.Xd_R5i97T-Z
Posté par jacques cauda à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2019

Surfiguration

Deux sous bocks  !
Posté par jacques cauda à 06:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2019

Surfiguration

Posté par jacques cauda à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2019

Surfiguration

Le Journal du Séducteur ou la folie de détruire : « Oh quel plaisir puissant que tout ce qui m’entoure et s’abîme et s’écroule. » En toute perte, des plus réelles et des plus conscientes. L’œuvre du Séducteur est un astroblème (du grec blêma, blessure), c’est-à-dire un cratère d’impact de météorite. Ce qui reste, évidemment, est la béance immémoriale. « Écrire n’est pas destiné à laisser des traces, mais à effacer par les traces, toutes traces, à disparaître dans l’espace fragmentaire de... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 06:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2019

Surfiguration

Posté par jacques cauda à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2019

Surfiguration

Posté par jacques cauda à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]