Parutions

LA TE LI ER : https://z4editions.fr/publication/la-te-li-er/

Poser pour Jacques Cauda en son atelier de peintre, et mourir à la réalité. Geneviève aux yeux bleus – ils sont le parangon du seul bleu véritable –, est littérairement déposée sur la palette-étal, nue, explosée, cuite, dévorée, avant de renaître sur la toile et le livre. Chaque ligne et mot de l’ouvrage sont dévoilement-recouvrement : la syntaxe du peintre, meurtrière de la lumière jaillie des fondements, faite de repentirs, bouscule celle de l’écrivain. Qu’est-ce que surfigurer suivant Husserl cité par Cauda : « Le passé intentionné peut être surfiguré et l’image produite, se formant intuitivement, se recouvre avec ce qui est intentionné. » Ainsi l’acte de créer, l’Art, ne peut être qu’une approche du vrai insaisissable. Écoutons Geneviève : « On m’a souvent demandé pourquoi j’aimais poser comme ça, je réponds que c’est pour passer de l’autre côté et revenir. » Jacques Cauda écrit et peint le fond. « L’intérieur. Le bleu. Là. Oui. Ça. C’est ça. C’est bleu. », conclut Geneviève la démembrée. 

GENE1

 

__________________________________________________________________________

Les Berthes: https://z4editions.fr/publication/les-berthes/

Ce livre est le premier de la collection : Les 4 saisons, créée par Pierre Lepère.

   « Nos vies sont faites de saisons. La poésie aussi. J’accueillerai des poètes que j’aime, inconnus ou non. Tous les genres, vers ou prose, sont les bienvenus, pourvu qu’il y ait la grâce. »

BERTHE

Les Berthes

Jacques Cauda est peintrécrivain, cinéaste jadis. Artiste polymorphe, il écrit le corps comme le cyclostome élégant écrirait s'il écrivait. Autrement dit, il s'enroule autour des mots en tenant la vie par les lèvres. Les grandes surtout... C'est d'ailleurs ainsi qu'il voit la poésie. En voyeur.

https://z4editions.fr


https://z4editions.fr