21 juin 2011

Posté par jacques cauda à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2011

Surfiguration

  Par le truchement du rêve, le sommeil m’apparaît comme l’un des meilleurs moments à vivre à deux, dans cette douceur des corps devenus cinématographiques et qu’on entend marcher pieds nus dans sa tête. Les corps, au cinéma, sont des images de la langue que nous devenons dans nos rêves. Et des images qui, pour muettes qu’elles soient, s’entendent marcher pieds nus, sans autre effet que celui du langage. Exemple : « la nudité a créé le mot « femme » à son image ». Ses fesses sont contre moi qui rêve... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2011

Surfiguration

My Love, pastel sur papier 17 juin 2011.
Posté par jacques cauda à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2011

Surfiguration

"  Je cultive également cet autre anachronisme : le jazz. Je sors parfois le soir en écouter quelques sets. Du bout de l’oreille. Le jazz se conjugue de plus en plus difficilement au présent du passé…Passé, certes mais aux mains des Assis plus que jamais présents. « Les inventions des dominés animent aujourd’hui la bouche des dominants . » Philippe Bordas. Je le peins. Je peins le jazz. Je peins. Le visage manuscrit de Duke. Les mains des doigts d’Art Tatum. Le regard de pute ingénue de Lady Day. Le... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2011

Surfiguration

  Lundi 8 juillet 1996.   En pliant, malgré moi, samedi matin, ma chronique à l’exercice à la fois banal et peu banal de la chose vue, j’ignorais combien les coureurs, au cours de la terrible étape Chambéry/Les Arcs, en agiraient de même quelques heures plus tard. J’ignorais que Miguel Indurain, dans les derniers kilomètres d’ascension, n’allait plus voir qu’un bidon se confondre à une chose aux allures d’oasis en plein milieu du désert, un rêve éveillé pour sa carcasse affolée qui n’en pouvait souffle. J’ignorais que Luc... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2011

Surfiguration

Normal 0 0 1 757 4320 36 8 5305 11.1539 0 21 0 0 La première que j’ai baisée était bien plus âgée que moi. J’avais douze ans et prêt à donner ma bouche à la nouveauté, ma puissance naissait et mon souffle cherchait sa première messagère. Ce fut une vieille femme  désignée par le sort, sanctuaire du quartier et matrice universelle. Qui ne l’avait rêvée et chérie en imagination ? Tous avaient crié son nom, servi son cul et gardé son cœur appuyé sur le leur. Effrontée, elle ne cachait rien... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2011

Surfiguration

      Jeudi Comme jeudi dernier, et pour les mêmes raisons, debout devant la glace de la salle de bains, je fais semblant de me raser. Ma barbe est le gage de ma vision. Et mon engagement à ne pas passer le rasoir sur mes joues me voue et me dévoue entièrement aux femmes. Les femmes sont les rouages du voir. Et si je fais semblant, c’est pour masquer au monde  ma clairvoyance en cécité. On ne sait jamais ! Vendredi Il est 8h45. Je me suis habillé et m’apprête à descendre : j’habite un septième... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2011

Surfiguration

Parution du n°1 de  la revue Syncope, MARTYR(E), écrits et visuels, à lire et à voir absolument. ABSOLUMENT!   Ju in Martyr(e).  
Posté par jacques cauda à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2011

Surfiguration

  Je ne sais pas pourquoi sais comment Ma joue est collée au carreau Derrière lequel Il y a le temps qu’il fait Il pleut C’est un dimanche : dimanche Je reste appuyé sur la vitre  Comme si c’était un oreiller Je ferme les yeux et joue collé au carreau Je joue,pastel sur papier.  
Posté par jacques cauda à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2011

Surfiguration

Edward aux mains d'argent, d'après Tim Burton, Pastel à l'huile sur papier.
Posté par jacques cauda à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]