29 octobre 2010

SURFIGURATION

Sceaux, 2010.
Posté par jacques cauda à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2010

Surfiguration

Paris, 2010.
Posté par jacques cauda à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2010

Surfiguration

"Ô mon Bien! Ô mon Beau! Fanfare atroce où je ne trébuche point! Chevalet féerique!" Arthur RimbaudInk on paper, 2010.
Posté par jacques cauda à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2010

Surfiguration

"Il ne s'agit pas de persister à répéter des images pour être peintre de la ville. Je pourrais alors inventer et dresser une liste de cent idées de tableaux sur la ville. Non, ce qui est intéressant pour moi, c'est d'être capable de peindre véritablement le tableau de la ville. Ce tableau noir, ce tableau de la pénombre, de l'obscurité, de la lumière qui a du mal à percer..." Eduardo Arroyo, Sardines à l'huile. Trouville-sur-mer, pastel sur papier.
Posté par jacques cauda à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2010

Surfiguration

" Du Moyen Âge jusqu'à la fin du XIXè siècle, le nuage hante le ciel de la peinture occidentale. Moins qu'un motif descriptif, le nuage constitue un élément de la sémiologie picturale, un graphe dont les fonctions varient avec l'époque. À l'origine utilisé, à l'imitation des machines de théâtre, pour faire apparaître le sacré dans le réel (ascension du Christ, visions mystiques) il joue un rôle plus ambigu à la Renaissance, au moment où le modèle perspectif assure la régulation: le nuage vient alors masquer l'irreprésentable... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2010

Surfiguration

"Main nonchalante appauvrit, main diligente enrichit." Proverbes de Salomon Deauville, Les Parasols, Pastel sur papier.
Posté par jacques cauda à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2010

Surfiguration

Chantilly, pièce d'eau 2, 3 et 4.
Posté par jacques cauda à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2010

SURFIGURATION

"La manière du Caravage était en accord avec sa physionomie et son aspect: il était sombre de peau, et avait les yeux sombres, les cils et les cheveux noirs; et tel il apparut naturellement dans sa peinture." Giovan Pietro Bellori, Vie du Caravage. Louis Sclavis, pastel sur papier.  
Posté par jacques cauda à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2010

Surfiguration

Chantilly, Nénuphars 1 et 2
Posté par jacques cauda à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2010

SURFIGURATION

  À lire sur l'excellent site:http://www.poesie-erotique.net/accueil.html  - Sa peau surfigurée.... par Jacques Cauda
Posté par jacques cauda à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]