24 mars 2008

SURFIGURATION

Dans une mise en perspective surfigurative qui de l'image photographique ou de la peinture occuperait ou le point de vue ou le point de fuite? La question, évidemment infondée, est absurde, elle relève même du n'importe quoi, mais de la poser nous invite à conclure que si, par extraordinaire, ces deux points se trouvaient à coïncider sur un même plan, ce ne serait plus comme autrefois par le seul effet d'une projection en miroir mais en imagination.
Posté par jacques cauda à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]