09 mars 2008

SURFIGURATION

L'artiste surfiguratif n'estime que les arts plans. Il rejette la sculpture et l'architecture. Au théâtre il préfère le cinéma, et à la danse Fred Astaire. Il vomit l'installation. De la photographie, complice, il s'amuse et se sert, complice, des écrans. Il aime aussi les pages rectangulaires de toutes les littératures, la sacrée comme la profane. Avec un goût marqué pour la première qui a l'avantage sur la seconde d'attabler la peinture à la mort: "Si Dieu peut accomplir des miracles à travers les os, il est clair qu'il peut... [Lire la suite]
Posté par jacques cauda à 06:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]